Quels sont les risques d’un régime rapide ?

Les personnes désirant perdre du poids au plus vite sont celles qui sont le plus tentées par les régimes rapides qui sont souvent drastiques. Ce type de régime n’est pourtant pas sans danger pour la santé. Mincir trop vite peut avoir des répercussions graves sur le corps et le mental. Point sur ces risques.

 Le régime rapide, un risque sur les muscles

 Lors d’un régime hypocalorique, le corps va puiser l’énergie dont il a besoin dans les muscles et ensuite dans les réserves de graisse. Sans un apport suffisant en protéines de qualité, les muscles vont perdre en masse et la silhouette va devenir plus fragile et moins tonique. La personne risque de développer la sarcopénie – une maladie musculaire – si elle combine la pratique régulière d’activité sportive avec ce régime.

 Le régime strict, un stress déstabilisant pour l’organisme

 Le changement de mode de vie à l’instar d’un régime rapide décuple le phénomène de stress oxydatif pouvant conduire à une auto-intoxication. Le stress oxydatif provoque une production accrue de radicaux libres dans les cellules du corps et entraîne le vieillissement prématuré de l’organisme. L’épiderme se relâche, un déséquilibre de la flore intestinale et de nombreux autres méfaits peuvent apparaître. Pour y remédier, une supplémentation en antioxydants et un rééquilibrage de l’apport en protéines, en sucres et en lipides sont alors indispensables.

 Le régime rapide, les autres risques

 Perdre rapidement du poids lors d’un régime peut provoquer un effet yo-yo. Ce phénomène se traduit par une perte et une reprise de poids beaucoup plus rapide et importante à cause de la perturbation de l’organisme. Il peut être difficile à vivre pour certaines personnes et risque d’engendrer des troubles dépressifs liés aux échecs. Un mauvais régime peut également faire baisser le niveau de bon cholestérol dans le corps et provoquer des maladies cardiovasculaires.

 Maigrir sans danger, il faut s’armer de patience

 Les programmes qui proposent de perdre 3 kg et plus par semaines ne sont pas sans danger. Pour permettre à l’organisme de s’habituer petit à petit au régime, il faut s’y prendre en douceur. Ainsi, perdre 500 g ou 1 kg par semaine est idoine. Par ailleurs, les régimes drastiques sont à bannir. Ils affectent le moral et fatiguent le corps. Au contraire, il ne faut sauter aucun repas, mais veiller à bien équilibrer le contenu de l’assiette. Les fruits et les légumes sont alors à privilégier. Comme source de protéine, la viande maigre, le poisson, les produits laitiers et les légumineuses sont parfaits. Il ne faut pas faire l’impasse sur les glucides qui sont la principale source d’énergie de l’organisme. Il convient juste de limiter leur portion à chaque repas. Pour favoriser la perte de poids, une cure de compléments alimentaires minceurs est conseillée. Il faut en premier lieu déterminer la cause de la prise de poids – rétention d’eau, surcharge de graisse, faim insatiable, etc. – puisque ces produits ont différents modes d’action. Consulter un spécialiste, notamment un nutritionniste ou un diététicien est toujours conseillé avant d’entreprendre un régime. Ces professionnels sauront orienter vers le programme le plus adapté. La pratique régulière d’une activité physique est aussi importante. Il faut dans ce cas s’y prendre petit à petit et opter pour un sport que l’on aime.